12 août 2011

LA FORCE DE LA TELEREALITE

Après avoir brisé des couples, la santé et la vie de certains candidats (le dernier en date étant FX de Secret Story 3 qui s'est suicidé en se jetant sous une voiture), la télé-réalité et TF1 viennent d'inventer une machine que gendarmes et policiers lui envient : la machine à émotion.

Chaque candidat de Secret Story doit y passer et répondre aux questions. La machine à émotions peut dire s'ils sont sincères ou pas.

Mais que fait la police ??????????? Pourquoi ne pas acheter le concept à Endemol, TF1 et Castaldi : Plus de mensonge possible de la part des mis en cause entendus par les agents assermentés de l'état et SURTOUT plus d'erreur judiciaire possible.

Ah le monde de la télé dite réalité. Ramassis de c..........s, candidats qui ne représentent qu'eux-même.... Où est la réalité là dedans ?

 

 

Posté par mynameisstef à 23:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur LA FORCE DE LA TELEREALITE

    C'est vrai

    Qu'en dehors de la distraction que constitue ces émissions nulles, il n'y a rien à retirer de ce rider digest de tout ce qui est nul chez l'être humain. Eriger cette prison à fric en modèle de société présente un certain nombre de dangers : estime de soi sur gonflée, niveau intellectuel très très faible tant chez les candidats que les animateurs. Mais le seul but de cette émission débile est d'engranger des recettes publicitaires et de remplir de vide des têtes aussi vides chez ceux qui regardent ou participent à ce gros gloubilbouga. Alors Heureux ?

    Posté par Mynameispat, 07 septembre 2011 à 13:05 | | Répondre
  • Un "a parte"

    " Mais que fait la police ??????????? Pourquoi ne pas acheter le concept à Endemol, TF1 et Castaldi : Plus de mensonge possible de la part des mis en cause entendus par les agents assermentés de l'état et SURTOUT plus d'erreur judiciaire possible "

    Je te suis à 100%, en lisant ce matin cette news scandaleuse sur les info d'Orange:

    Flashé à 212km/h, il est relaxé en raison d'irrégularités de procédure
    Un industriel des Deux-Sèvres, arrêté le 15 avril dernier alors qu'il circulait au volant d'une Maserati à 212 km/h sur l'A10 entre Reugny et Autrèche (Indre-et-Loire), a bénéficié mercredi d'une relaxe totale devant le tribunal de Tours en raison d'irrégularités dans la procédure de verbalisation.

    C'est pas de la télé réalité à Ch...r çà! jege contre service d'ordre et c'est le con qui gagne !

    Posté par MissLN, 08 septembre 2011 à 14:54 | | Répondre
Nouveau commentaire